Grand débat : exprimons-nous !

Le grand débat national, organisé en réponse au mouvement des Gilets jaunes, se tient du 15 janvier au 15 mars.

Avant même son ouverture officielle, la ville a mis à disposition des citoyens des cahiers de doléances à l’Hôtel de Ville, dans les Mairies et Maisons de quartiers ainsi que sur internet.

Dans sa Lettre aux Français, le Président de la République souhaite que ce grand débat puisse transformer « les colères en solutions ».

Cela implique davantage d’humilité mais aussi une véritable capacité à entendre ces colères et à infléchir le cap !

Le pilotage direct par le Gouvernement ainsi que le contenu de cette longue lettre du Président font planer le doute sur ce grand débat avec une absence d’évocation des expressions « justice sociale », « justice fiscale, « évasion », « fraude » et un cadrage fort des thèmes.

Or, pour la réussite de ce débat national, le Gouvernement doit s’affranchir de ses tabous : sur l’ISF, il serait absurde de considérer que ce débat ne peut pas avoir lieu.

C’est pourquoi, nous vous encourageons à participer au débat pour faire entendre votre voix, vos diagnostics et propositions.

Victor BURETTE
Président du Groupe socialiste

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *