Une école de la confiance ?

Expression du Groupe socialiste parue dans le magazine municipal La Tribune de juin 2019

Prenons le cas concret de nos écoles classées REP : Claude Bernard, Bossuet et Verhaeren. Les classes sont dédoublées en CP et CE1 mais en même temps un poste est supprimé au sein des écoles Verhaeren et Bossuet.

Résultat, les effectifs en CP et en CE1 sont réduits mais les effectifs des autres niveaux augmentent. Quel est le sens ?

En parallèle, le dispositif « plus de maitres que de classes » est supprimé alors qu’il permettait aux écoles de la souplesse, la capacité à construire des projets pédagogiques ambitieux et à accompagner certains élèves en difficulté.

Cerise sur le gâteau, notre ville connaitra à la prochaine rentrée 2 suppressions de classes dans des écoles qui déploient des dispositifs spécifiques. Pour Picasso c’est une ULIS et l’accueil d’une classe externalisée de l’IME Lelandais. Pour Chopin, il y aura le déploiement d’une unité innovante d’accueil des tout-petits présentant des troubles envahissants du comportement.

En parallèle, nos enseignants mobilisés pour défendre leur école sont victimes de courriers d’intimidation de la part de leur hiérarchie.

Vous avez dit confiance ?

Victor BURETTE
Président du Groupe socialiste

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *