Archives pour la catégorie Vie locale

Publicité : des progrès pour notre cadre de vie !

Expression du Groupe socialiste parue dans le magazine municipal La Tribune de mai 2019

En avril, la Métropole Européenne de Lille a voté le nouveau Règlement Local de Publicité intercommunal (RLPI).

Dans ce cadre, nous avions fait part de propositions dès 2016 afin de continuer à réduire l’emprise de la publicité dans l’espace public, lutter contre la pollution visuelle, renforcer l’identité du territoire métropolitain.

Nous nous réjouissons aujourd’hui que les choix portés par la majorité municipale aient portés leurs fruits.

  • 58 dispositifs (sur 59) scellés au sol devront être démontés dans les 2 ans
  • 7 dispositifs muraux devront être démontés dans les 2 ans
  • les panneaux de 12 m² restants seront réduits à 8m² (10 dispositifs concernés à ce jour)
  • 1366m² de publicité en moins sur le territoire villeneuvois
  • l’interdiction des grands panneaux publicitaires sur l’ensemble du Grand Boulevard, cet axe historique désormais classé zone patrimoniale

A noter que le démontage et la réduction de ces dispositifs aura pour conséquence une perte de taxes de 44 158€ pour la ville.

Un regret, la MEL ne nous a pas suivi sur les écrans numériques animés qui doivent à notre sens être proscrits.

Victor BURETTE, Président du Groupe socialiste

Du lourd pour l’investissement !

Le Conseil municipal a adopté un budget qui place l’investissement au cœur de nos préoccupations et qui permet de tracer des perspectives d’avenir.

Les dépenses atteindront près de 30 millions € en 2019. L’engagement de consacrer plus de 100 millions € à l’investissement au cours du mandat est tenu.

La ville s’appuie sur un recours plus important à l’emprunt grâce à une gestion saine et à des taux très attractifs. L’encours de dette atteindra ainsi 820€/hab contre plus de 1400€/hab pour les villes de la même strate.

Il s’agit pour nous de conforter la place essentielle acquise par Villeneuve d’Ascq au sein de la métropole. La prospective pluriannuelle prévoit ainsi de réaliser près de 120 millions d’euros d’investissement entre 2019 et 2022.

De la reconstruction du Centre social Centre-Ville à l’extension du Palacium, de la construction de nouvelles écoles sur le Pont de Bois et la Maillerie à la rénovation de la Rose des Vents, de la construction de l’Astropole aux investissements sur les stades Théry et Beaucamp… OUI notre ville est en mouvement !

Victor BURETTE
Président du Groupe socialiste

Face à l’ignoble, faire vivre le devoir de mémoire !

Le 18 décembre dernier, l’ouverture du Conseil municipal s’est faite par une déclaration unanime pour dénoncer les propos ignobles d’un ancien SS ayant participé au massacre d’Ascq.

Dans une interview, il déclare ainsi « n’avoir ni regret ni remords » et poursuit « quand j’arrête des gens alors j’en suis responsable. Et s’ils cherchent à s’enfuir, j’ai le droit de leur tirer dessus. S’ils avaient l’esprit tranquille alors pourquoi prenaient-ils la fuite ? ». Il poursuit par des propos négationnistes.

Face à cela, notre devoir est de rappeler les réalités historiques et notamment celle du massacre d’Ascq dans la nuit du 1er au 2 avril 1944 : 86 hommes âgés de 15 à 76 ans, raflés au cœur de la nuit et exécutés sommairement.

C’est pourquoi, nous manifestons notre soutien aux demandes adressées par le Maire à la Chancelière allemande, au Président de la Commission européenne et au Président de la République pour que, elle et ils dénoncent sans retard ni réserves de telles déclarations.

Si nous voulons que l’histoire ne bégaye pas, il nous faut rester intransigeants et mobilisés !

Victor BURETTE
Président du Groupe socialiste

Soutenons le monde sportif !

A Villeneuve d’Ascq, nous menons une politique sportive volontariste qui s’adresse à tous. Faire cela, c’est considérer le sport comme un élément de citoyenneté et de cohésion sociale, de bien-être et de santé, d’éducation et d’émancipation, de rayonnement et d’attractivité.

Malgré les contraintes budgétaires imposée par le Gouvernement, la ville s’inscrit, en lien avec l’Office Municipal des Sports, dans une démarche de soutien matériel et financier aux 160 clubs sportifs et aux 22 000 licenciés.

Dans ce contexte, la diminution des emplois aidés, le projet de suppression du Ministère des Sports, la diminution prévue au budget 2019 de 30 millions € du budget de ce même Ministère ou encore la suppression de 1 600 Conseillers techniques sportifs, nous paraissent particulièrement dangereux pour le sport amateur et nos clubs de proximité.

C’est pourquoi, nous avons fait adopter une motion en soutien à la pétition #LeSportCompte, lancée par le Comité National Olympique et Sportif Français, pour demander que le sport bénéficie de moyens à la hauteur des enjeux humains, économiques et sociétaux.

Victor BURETTE, Président du Groupe socialiste

Fermeture de Bureaux de Poste, mobilisons-nous !

Informé fin août d’une rumeur de fermeture du Bureau de Poste de Flers-Breucq-Sart-Babylone, Didier MANIER, Conseiller départemental de Villeneuve d’Ascq, a adressé un courrier au Délégué régional de La Poste afin de lui signifier notre opposition mais également de lui demander des éclairages sur la stratégie d’implantation de La Poste sur l’ensemble de la ville.

En effet, des craintes réelles existent également sur le devenir du Bureau d’Ascq et la fermeture de celui sur la Cousinerie est déjà une réalité depuis plusieurs semaines.

La fermeture d’un Bureau de Poste est un mauvais signal pour la vitalité de nos commerces de proximité et de nos cœurs de quartier. Elle signifie également l’éloignement d’un service public, notamment pour nos concitoyens les plus fragiles. Mobilisons-nous !

C’est pourquoi, en plus de la pétition citoyenne lancée sur le Breucq qui a recueilli près de 300 signatures début septembre, nous avons souhaité qu’une Motion conjointe avec le groupe EPVA soit présentée au Conseil municipal du 18 septembre. Nous nous félicitons de son adoption à l’unanimité !

Victor BURETTE

Président du Groupe socialiste

Encore une Fête de la Rose rayonnante à la Ferme du Héron !

Ce dimanche 30 septembre s’est déroulée la traditionnelle Fête de la Rose de Villeneuve d’Ascq.  Après l’apéritif et les prises de parole, près de quatre-vingt personnes ont participé au repas sous un soleil radieux et dans le cadre champêtre de la Ferme du Héron.

Victor Burette, le secrétaire de section, a rappelé l’importance de continuer à faire vivre des événements tels que celui-ci qui participent à faire vivre l’esprit de camaraderie et de convivialité. Alors qu’en 2017, nombre d’observateurs prédisaient la disparition des partis, l’actualité nous démontre que la réalité est bien plus complexe. Des mouvements entièrement tournés vers un homme comme « En Marche » connaissent aujourd’hui toutes les difficultés à se structurer dans le temps et à développer un corpus idéologique cohérent.

Pour autant, les difficultés actuelles d’ « En Marche » ne signifient pas mécaniquement une meilleure santé de la gauche politique. Les sondages des élections européennes montrent bien que malgré l’effondrement des intentions de vote pour LREM lors du prochain scrutin, la morcellisation du camp de la gauche et des écologistes ne permet pas d’offrir une alternative aux Français.e.s.

Tout cela doit nous conduite à bâtir des convergences au sein du camp de la gauche et des écologistes pour les prochaines échéances.

Pour les élections européennes tout d’abord en restant ouvert à toutes discussions visant à conclure un accord sur le fond et débouchant éventuellement sur une incarnation commune. C’est le sens du travail programmatique engagé par le Parti socialiste et qui veut faire de cette échéance un référendum pour une autre Europe.

Pour les élections municipales de mars 2020 ensuite ; notre analyse est que les convergences politiques ne peuvent être que l’émanation du débat d’idées. C’est le sens de la plateforme « Paroles Citoyennes Villeneuve d’Ascq 2020 » que nous lancerons d’ici la mi-octobre. Cette plateforme a pour objectif de faire émerger des idées et propositions nouvelles, d’identifier les débats et les défis qui seront ceux de Villeneuve d’Ascq pour le prochain mandat 2020-2026.

A qui s’adresse cette plateforme ? Naturellement, l’ensemble des partis et mouvements de gauche et écologistes seront invités à l’investir. Mais en premier lieu, notre objectif est d’ouvrir les portes et les fenêtres du débat municipal à tous les villeneuvoises et les villeneuvois qui ont des propositions pour construire l’avenir de leur ville ! Seule condition, partager les valeurs de solidarité, d’écologie et de progrès !

Nous vous donnons donc rendez-vous très vite pour le lancement de Paroles Citoyennes Villeneuve d’Ascq 2020 !

Favoriser la nature en ville !

La canicule de cet été rappelle la nécessité d’intensifier les politiques de végétalisation qui permettent de préserver la biodiversité, d’améliorer la qualité de vie et la santé.

La végétalisation et la plantation d’arbres permettent d’améliorer notre confort thermique en réduisant les îlots de chaleur et de réaliser des économies en chauffage l’hiver ou en climatisation l’été. La végétation a aussi un effet positif sur la qualité de l’air, car elle filtre et capture une partie des particules en suspension. En matière de gestion des eaux pluviales, elle réduisent la pollution et l’engorgement des canalisations.

Villeneuve d’Ascq, « ville verte », se préoccupe depuis longtemps de ces problématiques et peut se prévaloir des nombreux parcs, d’espaces verts et d’un attachement profond aux principes du développement durable.

L’enjeu pour l’avenir est de continuer d’inscrire la nature en ville au cœur notre action : lutter contre l’artificialisation des sols mais également veiller à ce que la nature prenne toute sa place dans les quartiers plus minéraux et les opérations de renouvellement urbain.

Victor BURETTE
Président du Groupe socialiste

Services publics : notre bien commun !

Le Défenseur des Droits l’affirme, la France est « un pays qui souffre d’un retrait des services publics ». L’accès aux droits est ainsi rendu plus difficile par le fait que l’accès aux services publics devient plus complexe et plus rare.

Cette situation doit nous alerter dans un contexte de retour à la croissance des inégalités et de tentation vers les replis identitaires.

Notre rôle est de ne pas rester indifférent. A Villeneuve d’Ascq, le vote du budget 2018 est marqué par notre volonté de sanctuariser les services publics rendus à la population ainsi que le soutien au tissu associatif qui irrigue nos quartiers. C’est peut-être aussi grâce à cette politique que dans notre ville, les problèmes sont moins nombreux qu’ailleurs.

Malgré les contraintes financières de l’Etat, notre ville joue son rôle de bouclier et fait vivre toutes les solidarités. Mais jusque quand ?

C’est pourquoi nous affirmons notre soutien aux mouvements sociaux en cours et qui touchent la fonction publique, hôpitaux, EHPAD, universités, SNCF… Leur objet est simple : la défense du service public !

Victor BURETTE
Président du Groupe socialiste

L’intérêt de l’enfant !

Expression du Groupe socialiste du Conseil municipal parue dans le magazine La Tribune de septembre 2017.

En cette rentrée scolaire 2017, les enfants retrouvent le rythme de la semaine de 4 jours.

C’est la conséquence d’un décret pris par le Gouvernement fin juin, alors même que les préparatifs de la rentrée 2017 étaient presque bouclés.

Il s’agit ni plus ni moins de faire table rase sans même avoir pris le temps de l’évaluation et de la concertation.

Où se situe l’intérêt de l’enfant avec cette décision prise dans la précipitation ?

Si les réformes engagées sous le précédent quinquennat n’étaient pas parfaites, elles avaient le mérite d’aller dans la bonne direction.

Dans ces conditions exceptionnelles, la ville gérera donc la rentrée scolaire au mieux.

Mais pour la suite, que faire ?

D’une part, demander de la clarté au Gouvernement dont la préoccupation semble davantage se tourner vers les coupes budgétaires que dans un programme d’ensemble favorisant la réussite et l’épanouissement de tous les enfants.

D’autre part, à l’échelle locale, notre responsabilité est d’engager une large réflexion collective sur notre modèle éducatif villeneuvois.

Comptez sur notre vigilance et notre mobilisation !

Victor Burette
Président du Groupe socialiste

Compte administratif : les promesses sont-elles tenues en 2016 ?

Intervention de Victor Burette, Président du Groupe socialiste, lors du Conseil municipal du 30 juin 2017 à l’occasion de l’examen du Compte administratif 2016 de Villeneuve d’Ascq.

Cher(e)s Collègues,

Je tiens tout d’abord à souligner la clarté, la pédagogie, la rigueur des documents qui nous sont transmis.

En décryptant l’action des services municipaux, en donnant des exemples concrets de réalisations tout au long de ce document, notre ville fait le jeu de la transparence et de la démocratie.

En somme, l’examen du Compte administratif est certainement l’acte budgétaire le plus intéressant pour nos concitoyens. Il explique non pas ce que nous voulons faire mais donne à voir ce que nous avons déjà fait.

La question posée ce soir est donc simple : nous avons dit ce que nous allions faire. Avons nous bien fait ce que nous avons dit en 2016 ?

Sans grande surprise, il nous semble que oui !

L’exécution des dépenses et des recettes de fonctionnement fait la démonstration d’une gestion prévoyante et rigoureuse.

Les chiffres confirment une diminution de 1,8% des dépenses réelles de fonctionnement entre 2015 et 2016 (0,4% sur l’exercice précédent) grâce notamment à des efforts constants pour réduire les charges à caractère général. Je note qu’elles connaissent une diminution nette et continue ces dernières années de -2,7% en 2016 et même de -11,9% depuis 2007.

Par ailleurs, dans le domaine des dépenses de fonctionnement, le taux de réalisation révèle un bon prévisionnel puisque nous atteignons 96,6%.

Les charges financières poursuivent également leur dynamique à la baisse. Celles-ci connaissent une évolution de -11% par rapport à 2015 grâce à la faiblesse des marchés de taux, à une stratégie proactive de renégociations des emprunts mais également au préfinancement à taux zéro du FCTVA par la Caisse des Dépôts et Consignations.

Dans le domaine des recettes de fonctionnement, le taux de réalisation atteint même les 102,98%. La preuve s’il en est de la construction prudente et prévoyante de nos Budgets.

Dans le domaine de l’investissement, les taux de réalisation sont par contre à analyser avec précaution. Si d’un point de vue strictement comptable, ceux-ci sont de 55,5%, il ne tiennent pas compte des actions engagées au cours de l’année 2016 mais dont les mandatements se trouvent décalés. De sorte que, si nous voulons être objectif, le taux de réalisation corrigé de la section investissement s’élève en fait à 90,8% pour un montant de 21,4M€.

Pour bien appréhender la question de l’investissement, il est nécessaire de l’analyser sous l’angle de la programmation pluriannuelle qui est faite sur le mandat et de sa montée en puissance continue pour atteindre le chiffre de 100 M€.

Cette montée en puissance de l’investissement que nous avons confirmé avec le vote du Budget Primitif 2017 est d’ailleurs rendue possible grâce à la situation saine des finances de la ville avec un encours de dette par habitant inférieur de moitié à la moyenne de la strate et un ratio de désendettement de seulement 3,2 années.

Ainsi, le recours massif jusqu’à présent à l’autofinancement va permettre de dégager des marges de manœuvre pour emprunter davantage et doper l’investissement des années à venir.

A ce stade, je voudrai féliciter ici les services municipaux pour leur engagement professionnel qui permet d’obtenir de tels résultats dans un contexte financier qui demeure tendu. Vous dire en notre nom que nous avons bien conscience de votre investissement personnel et de l’inventivité dont vous devez faire preuve à chaque instant pour maintenir un haut niveau de service public tout en réduisant la voilure des dépenses de fonctionnement.

C’est pourquoi, les personnels de la ville peuvent compter sur nous pour ne pas tomber dans les clichés faciles sur les fonctionnaires souvent présentés comme une simple variable budgétaire. C’est encore le cas ce jour avec l’annonce du Gouvernement de geler le point d’indice.

Enfin, dans le contexte actuel, il est difficile d’évoquer le Compte administratif sans aborder la question des contributions financières de l’Etat en direction de notre ville et de la Contribution au Redressement des Finances Publiques (CRFP).

Ainsi, le compte administratif 2016 mentionne une baisse de 871 000€ de la Dotation Générale de Fonctionnement. Elle était de 860 000€ en 2015.

Ces baisses sont fortes. Elles ne se font pas sans difficultés.

Certes nous avons bien compris, dans un premier temps, la nécessité de contribuer au redressement des finances publiques du pays. Mais vous le savez, ces derniers mois, notre Groupe a manifesté son inquiétude sur la soutenabilité de cet effort financier.

Pour 2017, décision avait été prise par le Président Hollande de diminuer de moitié l’effort demandé aux communes. La Secrétaire d’Etat Estelle Grelier avait rappelé fin 2016 que les collectivités territoriales avaient pris leur part dans cet effort de redressement des finances publiques et qu’il fallait désormais clore le chapitre des baisses de dotations.

Tout cela nous semblait raisonnable.

Aujourd’hui, l’examen de ce Compte administratif doit être l’occasion d’exprimer notre très grande vigilance quand aux mesures qui seront décidées par le Gouvernement dans les prochains mois.

En ce qui concerne Villeneuve d’Ascq, les efforts ont été faits et les documents sont là pour en attester.

Engager une nouvelle baisse de 10 milliards d’euros des dotations, vouloir tailler dans la fonction publique territoriale, remplacer la taxe d’habitation par une dotation de l’Etat, tout cela risquerait de mettre à mal nos capacités d’investissement ou la pérennité de certains services publics.

Voilà ce qu’il me semblait important de dire aujourd’hui.

Je vous remercie de votre attention.