Archives pour l'étiquette Didier Manier

Fermeture de Bureaux de Poste, mobilisons-nous !

Informé fin août d’une rumeur de fermeture du Bureau de Poste de Flers-Breucq-Sart-Babylone, Didier MANIER, Conseiller départemental de Villeneuve d’Ascq, a adressé un courrier au Délégué régional de La Poste afin de lui signifier notre opposition mais également de lui demander des éclairages sur la stratégie d’implantation de La Poste sur l’ensemble de la ville.

En
effet, des craintes réelles existent également sur le devenir du Bureau
d’Ascq et la fermeture de celui sur la Cousinerie est déjà une réalité depuis
plusieurs semaines.

La
fermeture d’un Bureau de Poste est un mauvais signal pour la vitalité de nos
commerces de proximité et de nos cœurs de quartier. Elle signifie également
l’éloignement d’un service public, notamment pour nos concitoyens les plus
fragiles. Mobilisons-nous !

C’est
pourquoi, en plus de la pétition citoyenne lancée sur le Breucq qui a recueilli
près de 300 signatures début septembre, nous avons souhaité qu’une Motion
conjointe avec le groupe EPVA soit présentée au Conseil municipal du 18
septembre.
Nous nous félicitons de son adoption à l’unanimité !

Victor BURETTE

Président du Groupe socialiste



Le logement social en danger !

A l’initiative du groupe socialiste, une motion a été adoptée pour que le Gouvernement renonce à certaines mesures du Plan logement :
– baisse des APL de 5€/mois allant pour certains jusqu’à 20€/mois dans le parc privé,
– suppression de l’APL accession pour ceux qui achètent un logement,
– baisse de 60€/mois des APL dans le logement social à compenser par les bailleurs sociaux.

Cette dernière mesure va mettre en danger l’équilibre financier des organismes HLM et les obligera à revoir leurs investissements.

Pour Villeneuve d’Ascq, et pour le seul bailleur Lille Métropole Habitat (30% du parc social de la ville avec 3 049 logements), 67 M€ ne pourraient pas être investis en 2018 et 2019 :
– Abandon du projet de la rue de Paris (5 M€),
– Abandon des réhabilitations prévues à Château (29 M€), allée Chardin (2,5 M€), dans les résidences Brève Brueghel (18 M€) et Trudaine (7,5 M€),
– Dégradation de l’entretien courant et du gros entretien (-5M€).

A travers les bailleurs sociaux, ce sont les citoyens les plus fragiles qui sont touchés et plus largement la politique de la ville.

Victor Burette
Président du Groupe socialiste
villeneuvedascq-ps.fr

DÉBAT SUR LA POLITIQUE DE SÉCURITÉ ET L’ÉQUIPEMENT DE LA POLICE MUNICIPALE

Le Conseil municipal du mercredi 18 octobre a été l’occasion d’engager un débat sur la politique menée par la ville en matière de sécurité et les moyens de défense et de protection de la Police municipale. Par un vote à l’unanimité, le Conseil municipal a validé les démarches entreprises par le Maire en vue d’armer la Police municipale.

Retrouvez ci-dessous l’intervention de Didier Manier au nom du Groupe socialiste.

***

Comme nous le savons la police municipale assure la mise en œuvre des pouvoirs de police administrative du Maire, dans une optique à la fois de prévention et de tranquillité publique.

Ces notions de prévention et de tranquillité publique sont à mettre en perspective avec :
– un sentiment d’insécurité persistant ;
– des incivilités de plus en plus nombreuses.

Dans le même temps, nous assistons depuis plusieurs années à un désengagement de l’État dans l’exercice de missions pourtant régaliennes avec :
– une baisse importante des effectifs de la police nationale et de la gendarmerie entre 2007 et 2012 avec la folie du non remplacement d’un fonctionnaire sur deux dans le cadre de la RGPP (- 7 000 policiers et – 6 790 gendarmes, soit près de 13 000 postes supprimés et compensés en partie par la création de 2700 postes d’adjoint de sécurité) ;
– une réorganisation territoriale conduisant à une baisse des implantations et à un déficit de proximité.

Entre temps, de 2012 à 2017, 8 200 équivalents temps plein ont bien été créés dans la police et la gendarmerie. Pour autant, ces créations de postes, bien qu’importante, ont du mal à compenser les suppressions de postes massives engagées sous le quinquennat de Nicolas Sarkozy.

Enfin, une nouvelle donne a fait irruption en matière de sécurité publique avec la vague d’attentats que connaît notre pays depuis 2015. Nous le savons, ces attentats ont conduit l’Etat à établir des priorités dans l’affectation de ces nouveaux effectifs.

Sous la conjugaison de ces différents phénomènes, la police de tous les jours a perdu de sa « proximité » pour se transformer en une police d’intervention.

Un vide s’est créé pour nos concitoyens, accroissant ainsi le sentiment d’insécurité.

Face à cette situation, et comme souvent, les Maires se retrouvent en première ligne. De par leur responsabilité, ils sont ainsi appelés à pallier ces manques.

Entendons nous bien. Il est important de distinguer ici le débat national des réalités locales.

Nous ne pouvons que déplorer cette manière qu’à l’État depuis plusieurs années de se décharger de ses missions régaliennes sur les communes – en dénonçant dans le même temps l’augmentation des effectifs de la fonction publique territoriale.

Pour autant, sur le terrain, il appartient à nous, élus locaux, de prendre nos responsabilités et de ne pas laisser la place au désarroi.

De fait, les missions de la police municipale ont tendance à se rapprocher de celles autrefois assurées par la police nationale pour combler les désengagements. Nous assistons à un transfert larvé de compétences et de charges de l’État vers les municipalités.

Tout cela conduit nos policiers municipaux à se retrouver de plus en plus régulièrement dans des situations sensibles. En uniforme, ils ont le sentiment d’être devenu une cible.

C’est en tenant compte de cette réalité des faits et non par idéologie que nous validons le choix de l’armement de nos policiers municipaux. Un armement qui permet d’accorder les moyens de protection et de défense demandés unanimement par nos policiers municipaux. La question de l’armement de la police municipale apparait ainsi comme l’aboutissement d’un long processus.

Pour autant, l’armement ne constitue pas pour nous un épouvantail politique que certains agitent sans réfléchir à la question de la sécurité dans sa globalité. Il n’est qu’un instrument parmi d’autres qui ne doit en aucun cas remettre en question notre modèle villeneuvois qui s’articule autour de deux axes :
– la prévention (centres sociaux, Maisons de quartier, travailleurs sociaux, médiateurs, politique en faveur du sport et de la jeunesse…);
– les missions de tranquillité publique assurées par la police municipale.

Sur ce dernier point, si nous sommes favorables à l’actuel renforcement des effectifs qui nous conduira à avoir 29 policiers municipaux et 10 ASVP ou au déploiement de la vidéo protection, une question se posera nécessairement aux communes.

Jusqu’où faut-il aller ?

Pour notre part, nous insisterons sur trois points de vigilance :

– la police municipale doit demeurer une police de proximité qui allie prévention, connaissance du territoire et qualité du service rendu à la population ;
– la police municipale doit maintenir une priorité sur l’ilotage, la présence sur la voie publique et doit se prémunir, à l’instar de Nice, de la tentation de jouer au shérif en glissant vers une police d’intervention ;
– enfin, en matière de lutte contre le sentiment d’insécurité et la délinquance du quotidien, le nerf de la guerre reste la coopération entre tous les acteurs. C’est pourquoi nous sommes soucieux du travail mené dans le cadre du CLSPD (Conseil local de sécurité et de prévention de la délinquance) qui permet d’être respectueux du cadre d’intervention de chacun.

Pour toutes ces raisons, notre groupe soutient les démarches entreprises par le Maire en vue d’armer la police municipale.

Défense du logement social : adoption à l’unanimité d’une motion par le Conseil municipal

Lors du Conseil municipal qui s’est déroulé ce mercredi 18 octobre, le Groupe socialiste a déposé une motion pour la défense du logement social. Elle a été adoptée à l’unanimité.

Par la voix de Didier Manier, également Président de Lille Métropole Habitat, nous avons exprimé nos grandes craintes sur les conséquences du Plan logement et la fameuse baisse des APL.

Il est normal, dans une période difficile que les efforts soient partagés et que l’on questionne nos politiques publiques. Cependant, pour être comprises et efficaces, ces réformes doivent avant tout être justes. Or les efforts demandés aux bénéficiaires des APL et aux bailleurs sociaux ne le sont pas : ils ne sont pas proportionnés et auront des répercussions désastreuses sur les conditions de vie des plus modestes, l’emploi et la cohésion sociale.

Découvrez le texte de la motion ci-dessous ou au format PDF en cliquant ici.

Le Pont de Bois se transforme !

C’est fait

– Construction du nouveau collège Simone de Beauvoir
– Les aspects extérieurs du Lycée Queneau
– Des réhabilitations : résidence du Barreau par LMH, immeubles de la Chaussée haute par les 3F et résidence 31 rue Baudouin IX par Vilogia
– Lancement de la réhabilitation de la résidence du Blason par les 3F
– Construction d’une nouvelle résidence étudiante par Partenord Habitat (Bd de l’Ouest)

C’est proche*

– Réaménagement du pôle d’échanges autour de la station de métro
– Requalification de la rue Baudouin IX et création de nouvelles voiries
– Transformation du square Georges-Brassens
– Construction de nouveaux logements sur le site de l’ancien collège par Partenord Habitat
– Reconstruction de l’école Claude-Bernard

Et dans l’avenir, mobilisons nous pour :

– Reconstruction du Centre Social du Centre-Ville
– Requalification en boulevard urbain de l’avenue du Pont de Bois

Victor Burette, Président du Groupe Socialiste
villeneuvedascq-ps.fr

Retour en photos sur la Fête de la Rose

Dimanche 20 septembre, nous organisions à la Ferme du Héron notre traditionnelle Fête de la Rose du canton de Villeneuve d’Ascq en lien avec les Sections de Willems et de Forest-sur-Marque.

Une centaine de participants et un grand soleil pour ce rassemblement politique et convivial qui a pu notamment accueillir :

  • Patrick KANNER, Ministre de la Ville, de la Jeunesse et des Sports
  • Audrey LINKENHELD, Députée de la 2ème circonscription du Nord
  • Didier MANIER, Conseiller départemental du canton de Villeneuve d’Ascq (Président du Groupe Socialiste, Radical et Citoyen au Conseil départemental)
  • Martine FILLEUL, Première Secrétaire de la Fédération du Nord du PS
  • Bernard DEROSIER, Député honoraire et Président de Conseil général honoraire
  • Nos amis et collègues du Conseil municipal, Monique LEMPEREUR (Parti Radical de Gauche), Yves et Jean PERLEIN (Mouvement Républicain et Citoyen), Françoise MARTIN, André LAURENT et Vincent VERBEECK (Rassemblement Citoyen)

Des intervenants qui ont eu des paroles fortes et mobilisatrices pour les prochaines élections régionales des 6 et 13 décembre prochains !

Retour en photos sur ce bel événement…

12003398_522168504616884_7727118364090590874_n12002169_522168387950229_89038861917669004_n12036787_522168397950228_8902388362310772345_n12038205_522168391283562_7410021788076893635_n12011178_522168581283543_2419523916448213716_n12004893_522168394616895_4364734741323088868_n12049420_522168821283519_8293880538636661746_n12042722_522168817950186_1682631554830916240_n12049347_522168627950205_8793985993535985730_n12036746_522168831283518_5543059859745983542_n12036409_522168644616870_8069731043557846942_n11214357_522168647950203_195174865031767263_n12036730_522168714616863_8631623329596785158_n12027590_522168721283529_5705114813588305765_n11219538_522168641283537_4122899111471474461_n

Indemnités des élus, utilisation de la réserve parlementaire, rythmes scolaires , retour sur le Conseil municipal du 06 mai 2014

10311958_10203710532866139_242189078_nLe 06 mai 2014 s’est déroulé le premier Conseil municipal du mandat.

Un Conseil municipal qui n’a pas manqué d’animation avec une opposition UMP et FN qui nous a fait une belle démonstration de course à la démagogie que ce soit sur le montant des indemnités d’élus ou sur la volonté de reporter « a minima » d’un an la réforme des rythmes scolaires.

Nous vous invitons à retrouver ici les interventions des élus du Groupe socialiste :

Tous ensemble pour une belle victoire collective à Villeneuve d’Ascq

Nous avons accueilli avec beaucoup de joie et d’émotion les résultats des élections municipales qui se sont déroulées ce dimanche 30 mars à Villeneuve d’Ascq.

Avec 58,44% des suffrages, les citoyens ont choisi à une large majorité de faire confiance à notre liste de rassemblement des forces de progrès Ensemble pour Villeneuve d’Ascq conduite par Gérard Caudron.

Nous tenons particulièrement à saluer les 7 élus socialistes : Didier Manier, Olfa Laforce, Jean-Michel Molle, Nathalie Fauquet, Victor Burette, Fadila Bilem et Saliha Khatir.

Un grand bravo également à tous les militants et aux colistiers non-élus sans qui rien n’aurait été possible et qui ont mené une campagne du tonnerre pendant plus de 7 mois !

Le nouveau mandat commence dès aujourd’hui avec deux mots d’ordre : AU TRAVAIL et ALLEZ VILLENEUVE !

Résultats complets (Ministère de l’intérieur)

Participation : 54,05%

  • Villeneuve d’Ascq Bleu Marine – Véronique Descamps : 14,72%, 3 élus au Conseil municipal
  • Villeneuvois avant tout – Florence Bariseau : 26,85%, 6 élus au Conseil municipal et 1 élu au Conseil communautaire (Lille Métropole)
  • Ensemble pour Villeneuve d’Ascq 2014 – Gérard Caudron : 58,44%, 40 élus au Conseil municipal et 8 élus au Conseil communautaire (Lille Métropole)