Archives pour l'étiquette éducation

Une rentrée scolaire aux côtés des familles !

Expression des élus du groupe socialiste au Conseil municipal parue dans La Tribune de septembre 2021.

A l’occasion de cette rentrée scolaire, il faut une nouvelle fois saluer l’engagement des équipes éducatives et des personnels de la Ville dans un contexte sanitaire incertain.

Comme nous le réclamions, le nouveau protocole sanitaire présenté par l’Education nationale devrait désormais permettre une approche plus territorialisée. Espérons maintenant que les élus locaux seront davantage associés à la mise en place des mesures.

Au-delà, nous voyons que la crise a fragilisé de nombreuses familles en renforçant des situations de précarité et les inégalités.

C’est pourquoi, notre Ville porte des mesures de justice sociale et de solidarité en direction des familles :

– Gratuité des fournitures scolaires depuis plusieurs années,
– Une restauration scolaire de qualité accessible au plus grand nombre (3 premières tranches à moins de 1€),
– Une aide spécifique pour la rentrée scolaire par le CCAS en faveur des familles aux ressources modestes,
– Un dispositif de réussite éducative ambitieux,
– Des équipements de qualité et un soutien financier aux projets pédagogiques portés dans nos écoles.

Victor Burette, pour le groupe socialiste


Education : une priorité nationale ?

Pour la prochaine rentrée, l’heure est aux calculs avec des fermetures de classe quand il n’y a plus assez d’élèves… ou plus assez d’enseignants.

A Villeneuve d’Ascq sont annoncées 3 fermetures en maternelle, 4 en élémentaire et le retrait d’1 « plus de maitres que de classes ».

Pourquoi fermer des classes ? Il s’agit de fournir les enseignants dédoubler les classes de CP et CE1 en réseau d’éducation prioritaire REP et REP+.

Cela agit comme un aspirateur à postes avec fermetures de classes, suppression de RASED (réseau d’aides spécialisées aux élèves en difficulté), des postes « plus de maîtres que de classes », diminution du vivier des remplaçants en cas d’absentéisme et augmentation des effectifs dans les classes.

On déshabille Pierre pour habiller Paul, il suffit pour cela de voir la situation dans nos écoles.

Quelle conséquence ? La dégradation de la scolarisation et un grand perdant, les maternelles. La suppression de la scolarisation avant 3 ans voire des petites sections sont même envisagées.

La réalité rattrape ici les talents de communicants.

Victor BURETTE
Président du Groupe socialiste

L’intérêt de l’enfant !

Expression du Groupe socialiste du Conseil municipal parue dans le magazine La Tribune de septembre 2017.

En cette rentrée scolaire 2017, les enfants retrouvent le rythme de la semaine de 4 jours.

C’est la conséquence d’un décret pris par le Gouvernement fin juin, alors même que les préparatifs de la rentrée 2017 étaient presque bouclés.

Il s’agit ni plus ni moins de faire table rase sans même avoir pris le temps de l’évaluation et de la concertation.

Où se situe l’intérêt de l’enfant avec cette décision prise dans la précipitation ?

Si les réformes engagées sous le précédent quinquennat n’étaient pas parfaites, elles avaient le mérite d’aller dans la bonne direction.

Dans ces conditions exceptionnelles, la ville gérera donc la rentrée scolaire au mieux.

Mais pour la suite, que faire ?

D’une part, demander de la clarté au Gouvernement dont la préoccupation semble davantage se tourner vers les coupes budgétaires que dans un programme d’ensemble favorisant la réussite et l’épanouissement de tous les enfants.

D’autre part, à l’échelle locale, notre responsabilité est d’engager une large réflexion collective sur notre modèle éducatif villeneuvois.

Comptez sur notre vigilance et notre mobilisation !

Victor Burette
Président du Groupe socialiste

Le sport féminin à la fête !

La politique sportive villeneuvoise s’adresse à toutes les disciplines et tous les niveaux : sport de loisir ou familial, sport de haut niveau ou scolaire, handisport ou bien Sport action (insertion sociale par le sport).

Faire cela, c’est considérer le sport comme un élément de bien être et de santé, d’éducation et d’émancipation, de rayonnement et d’attractivité pour la ville.

C’est pourquoi, en lien avec l’Office Municipal des Sports (OMS), la ville s’inscrit dans une démarche de soutien matériel et financier aux 160 clubs sportifs et aux 22 000 pratiquants.

En 2017 plus que jamais, la pratique féminine est à l’honneur à Villeneuve d’Ascq grâce à nos « putains de nanas » du LMRCV vice-championnes de France de Rugby, nos « Guerrières » de l’ESBVA-LM championnes de France de Basket, les filles du VAFF 3ème de la Division d’Honneur en Football ou les ensembles du VARS-LM qui, en gymnastique, ont su relever le défi de décrocher l’Or et de se qualifier pour les Championnat de France par équipe. On notera également la montée en D1 des féminines du LOSC qui évoluent sur Villeneuve d’Ascq.

Victor Burette, Président du Groupe Socialiste

Rythmes scolaires : l’intérêt des enfants est prioritaire !

Le passage de la semaine de 4 jours et demi à la semaine de 4 jours en 2008 a été une grave erreur. Les élèves français sont devenus, dans le monde, les élèves qui subissaient les journées les plus longues et les plus chargées. Conséquences : manque de concentration, fatigue et baisse catastrophique des résultats scolaires.

Dès 2012, une grande réforme des rythmes a été lancée par le ministère de l’Éducation nationale. L’objectif prioritaire ? Mieux adapter le temps de l’école aux temps des enfants.

A Villeneuve d’Ascq, la réforme va être appliquée pour la première fois à la rentrée scolaire 2014-2015 dans les classes maternelles et primaires du public.

La réflexion a débuté en mars 2013 avec la demande de report d’un an de la réforme pour entamer une large concertation autour de la nouvelle organisation du temps scolaire.

Dans notre commune, l’intérêt des enfants a été placé au cœur du nouveau dispositif :

– avec le choix du samedi matin comme demi-journée supplémentaire : une pause de 2 jours entiers est jugée trop longue par les spécialistes ;

– avec le choix de rallonger la matinée à 3h15 car c’est la période la plus propice à l’apprentissage ;

– ou encore avec le choix de la gratuité pour les nouvelles activités proposées dans le temps périscolaire. Villeneuve d’Ascq est l’une des rares communes à prendre totalement en charge les nouvelles actions pédagogiques pour les enfants !

Toutes les informations sur la mise en œuvre en septembre des nouveaux rythmes scolaires à retrouver ici dans La Tribune du mois de juin 2014

Refondation de l’école : retour sur la réunion publique

RP Refondation de l'école 30052013Une bonne soixantaine de personnes ont assisté à notre débat sur la refondation de l’école jeudi 30 mai à la salle Masqueliez dans le quartier de Flers.

Yves Durand, rapporteur du projet de loi à l’Assemblée nationale, Olivier Caremelle et Alexandre Lechner du Collectif des Elus Démocrates et Républicains à l’Education (CEDRE) ainsi qu’Audrey Linkenheld, députée de la circonscription se sont tour à tour exprimés avant de prolonger le débat avec l’ensemble des participants.

Cliquez ici pour accéder au compte-rendu de la réunion.

Réunion publique sur la Refondation de l’école

FLYER REUNION DEBAT REFONDATION DE L'ECOLE LE 30 MAI A VILLENEUVE D'ASCQ
La Section PS de Villeneuve d’Ascq organise le jeudi 30 mai à 19h une réunion publique sur la Refondation de l’école.

Celle-ci se déroulera à la salle Masqueliez (167, rue Jules Guesde) en présence de :

– Yves Durand, député du Nord et rapporteur de la loi à l’Assemblée nationale
– Claire Leconte, Professeur émérite de psychologie de l’éducation à l’Université Lille 3
– Anne Mikolajczak, Présidente de la FCPE Nord
– Olivier Caremelle, Porte parole du Collectif des Elu(e)s Démocrates et Républicains à l’Education (CEDRE)
– Alexandra Lechner, Conseillère générale du Nord et Présidente de la Commission Education

Au-delà de la question des rythmes scolaires, ce débat sera l’occasion de prendre de la hauteur sur une réforme globale et courageuse qui engage l’école dans l’ère du changement.

Il s’agit bien sur du réinvestissement significatif dans les ressources humaines mais également des enjeux pédagogiques qui s’articulent autour de cinq priorités pour la rentrée 2013 :

–  Reconstruire la formation professionnelle des métiers du professorat et de l’éducation ;
– Rénover en profondeur l’enseignement du premier degré ;
– Faire entrer l’école dans l’ère du numérique ;
–  Atteindre des objectifs ambitieux de réduction du décrochage scolaire ;
– Développer l’éducation artistique et culturelle.

Venez nombreux !