Archives pour l'étiquette La Tribune

Publicité : des progrès pour notre cadre de vie !

Expression du Groupe socialiste parue dans le magazine municipal La Tribune de mai 2019

En avril, la Métropole Européenne de Lille a voté le nouveau Règlement Local de Publicité intercommunal (RLPI).

Dans ce cadre, nous avions fait part de propositions dès 2016 afin de continuer à réduire l’emprise de la publicité dans l’espace public, lutter contre la pollution visuelle, renforcer l’identité du territoire métropolitain.

Nous nous réjouissons aujourd’hui que les choix portés par la majorité municipale aient portés leurs fruits.

  • 58 dispositifs (sur 59) scellés au sol devront être démontés dans les 2 ans
  • 7 dispositifs muraux devront être démontés dans les 2 ans
  • les panneaux de 12 m² restants seront réduits à 8m² (10 dispositifs concernés à ce jour)
  • 1366m² de publicité en moins sur le territoire villeneuvois
  • l’interdiction des grands panneaux publicitaires sur l’ensemble du Grand Boulevard, cet axe historique désormais classé zone patrimoniale

A noter que le démontage et la réduction de ces dispositifs aura pour conséquence une perte de taxes de 44 158€ pour la ville.

Un regret, la MEL ne nous a pas suivi sur les écrans numériques animés qui doivent à notre sens être proscrits.

Victor BURETTE, Président du Groupe socialiste

Favoriser la nature en ville !

La canicule de cet été rappelle la nécessité d’intensifier les politiques de végétalisation qui permettent de préserver la biodiversité, d’améliorer la qualité de vie et la santé.

La végétalisation et la plantation d’arbres permettent d’améliorer notre confort thermique en réduisant les îlots de chaleur et de réaliser des économies en chauffage l’hiver ou en climatisation l’été. La végétation a aussi un effet positif sur la qualité de l’air, car elle filtre et capture une partie des particules en suspension. En matière de gestion des eaux pluviales, elle réduisent la pollution et l’engorgement des canalisations.

Villeneuve d’Ascq, « ville verte », se préoccupe depuis longtemps de ces problématiques et peut se prévaloir des nombreux parcs, d’espaces verts et d’un attachement profond aux principes du développement durable.

L’enjeu pour l’avenir est de continuer d’inscrire la nature en ville au cœur notre action : lutter contre l’artificialisation des sols mais également veiller à ce que la nature prenne toute sa place dans les quartiers plus minéraux et les opérations de renouvellement urbain.

Victor BURETTE
Président du Groupe socialiste

L’exercice du pouvoir !

Retrouvez ici l’expression du Groupe socialiste au Conseil municipal de Villeneuve d’Ascq parue dans le magazine municipal La Tribune de juin 2018.

Depuis 2017, c’est un pouvoir impérieux, vertical et souvent arrogant qui s’est révélé. Quand il s’agit de faire des réformes (souvent des sacrifices demandés aux plus modestes), voilà le bonapartisme souriant.

Avec la réforme constitutionnelle qui va encore réduire les pouvoirs du Parlement.

Avec la réforme de la fiscalité locale et la contractualisation Etat-Collectivités qui conduisent à une perte d’autonomie et une attaque contre la décentralisation.

Avec les mouvements sociaux actuels qui montrent le mépris à l’endroit des organisations syndicales et une négation des corps intermédiaires.

Or, on ne transforme pas la société si on n’emmène pas ceux qui sont concernés avec soi et si on ne construit pas ces transformations dans la confrontation des points de vue différents et dans la négociation.

Nous croyons à une gestion plus ouverte, transparente, horizontale et participative. A Villeneuve d’Ascq, le renouvellement des Conseils de quartier en cours va dans ce sens. Il n’est qu’une étape et nécessitera une refonte totale de la démocratie participative pour le prochain mandat municipal.

Victor BURETTE
Président du Groupe socialiste
Conseiller municipal

Manipulation !

En 2017, le Gouvernement a dénoncé l’insincérité sur la situation des comptes publics.

Cette manipulation a été montée dans un seul but : mettre en œuvre une politique de casse sociale avec la baisse des APL, la diminution de plus de 30 % des contrats aidés et la baisse des crédits d’investissement pour les collectivités.

Le voilà rattrapé par la vérité des chiffres officiels. Ainsi, le déficit du budget de l’État s’est réduit de 1,3 Mds€ en 2017 pour atteindre 67,8 Mds€. Ce déficit correspond à ce qui a été voté en 2016 et est bien inférieur aux 74,1 Mds€ prédits par l’actuel Gouvernement.

Ce bon résultat résulte des bénéfices de la relance construite sous le précédent quinquennat : la croissance économique qui était de 0 % en 2012 a dépassé les 1,8 % en 2017 ce qui s’est traduit par plus de recettes fiscales.

Tout le contraire du budget 2018 du Gouvernement Macron/Philippe qui, selon une étude de l’OFCE, contribue à renforcer les inégalités : « les 5 % de ménages les plus aisés capteraient 42 % des gains » liés aux réformes. A cet égard, la suppression de la Taxe d’habitation apparait comme de la poudre de perlimpinpin !

Victor Burette
Président du Groupe socialiste

Le logement social en danger !

A l’initiative du groupe socialiste, une motion a été adoptée pour que le Gouvernement renonce à certaines mesures du Plan logement :
– baisse des APL de 5€/mois allant pour certains jusqu’à 20€/mois dans le parc privé,
– suppression de l’APL accession pour ceux qui achètent un logement,
– baisse de 60€/mois des APL dans le logement social à compenser par les bailleurs sociaux.

Cette dernière mesure va mettre en danger l’équilibre financier des organismes HLM et les obligera à revoir leurs investissements.

Pour Villeneuve d’Ascq, et pour le seul bailleur Lille Métropole Habitat (30% du parc social de la ville avec 3 049 logements), 67 M€ ne pourraient pas être investis en 2018 et 2019 :
– Abandon du projet de la rue de Paris (5 M€),
– Abandon des réhabilitations prévues à Château (29 M€), allée Chardin (2,5 M€), dans les résidences Brève Brueghel (18 M€) et Trudaine (7,5 M€),
– Dégradation de l’entretien courant et du gros entretien (-5M€).

A travers les bailleurs sociaux, ce sont les citoyens les plus fragiles qui sont touchés et plus largement la politique de la ville.

Victor Burette
Président du Groupe socialiste
villeneuvedascq-ps.fr

L’intérêt de l’enfant !

Expression du Groupe socialiste du Conseil municipal parue dans le magazine La Tribune de septembre 2017.

En cette rentrée scolaire 2017, les enfants retrouvent le rythme de la semaine de 4 jours.

C’est la conséquence d’un décret pris par le Gouvernement fin juin, alors même que les préparatifs de la rentrée 2017 étaient presque bouclés.

Il s’agit ni plus ni moins de faire table rase sans même avoir pris le temps de l’évaluation et de la concertation.

Où se situe l’intérêt de l’enfant avec cette décision prise dans la précipitation ?

Si les réformes engagées sous le précédent quinquennat n’étaient pas parfaites, elles avaient le mérite d’aller dans la bonne direction.

Dans ces conditions exceptionnelles, la ville gérera donc la rentrée scolaire au mieux.

Mais pour la suite, que faire ?

D’une part, demander de la clarté au Gouvernement dont la préoccupation semble davantage se tourner vers les coupes budgétaires que dans un programme d’ensemble favorisant la réussite et l’épanouissement de tous les enfants.

D’autre part, à l’échelle locale, notre responsabilité est d’engager une large réflexion collective sur notre modèle éducatif villeneuvois.

Comptez sur notre vigilance et notre mobilisation !

Victor Burette
Président du Groupe socialiste

Le sport féminin à la fête !

La politique sportive villeneuvoise s’adresse à toutes les disciplines et tous les niveaux : sport de loisir ou familial, sport de haut niveau ou scolaire, handisport ou bien Sport action (insertion sociale par le sport).

Faire cela, c’est considérer le sport comme un élément de bien être et de santé, d’éducation et d’émancipation, de rayonnement et d’attractivité pour la ville.

C’est pourquoi, en lien avec l’Office Municipal des Sports (OMS), la ville s’inscrit dans une démarche de soutien matériel et financier aux 160 clubs sportifs et aux 22 000 pratiquants.

En 2017 plus que jamais, la pratique féminine est à l’honneur à Villeneuve d’Ascq grâce à nos « putains de nanas » du LMRCV vice-championnes de France de Rugby, nos « Guerrières » de l’ESBVA-LM championnes de France de Basket, les filles du VAFF 3ème de la Division d’Honneur en Football ou les ensembles du VARS-LM qui, en gymnastique, ont su relever le défi de décrocher l’Or et de se qualifier pour les Championnat de France par équipe. On notera également la montée en D1 des féminines du LOSC qui évoluent sur Villeneuve d’Ascq.

Victor Burette, Président du Groupe Socialiste

A table ! Du nouveau pour la restauration collective

La ville a renouvelé son marché pour la restauration collective comprenant la restauration scolaire et les prestations du CCAS (livraison de repas à domicile pour les ainés et EHPAD).

Ce nouveau marché fait progresser la part du bio dans les assiettes de 5% à 25%, continue de privilégier les viandes fraiches, un approvisionnement label rouge pour les volailles et les œufs, maintient la possibilité de choisir un repas « sans viande » (45% des repas), donne la priorité aux légumes « bruts » et met en place un calendrier de saisonnalité pour favoriser la proximité.

Il faut s’en féliciter !

Pour l’avenir, il faudra aller plus loin. Des exemples comme Saint-Etienne montrent la voie avec 80% d’approvisionnement bio et 70% de local.

De la même manière, la lutte contre le gaspillage alimentaire doit s’amplifier dans une perspective à la fois éthique et de maîtrise des coûts.

Loin d’un sujet « bobo », il s’agit d’un véritable sujet de société qui touche à la santé, la qualité de l’alimentation, la préservation de l’environnement et au soutien du monde agricole et paysan.

Victor Burette, Président du Groupe Socialiste

Pollution de l’air, l’affaire de chacun !

Les pics de pollution de l’air viennent mettre la lumière sur un enjeu du quotidien ! Selon l’Institut national de veille sanitaire, cette pollution serait à l’origine de 1689 morts/an sur la métropole.

Avec la vignette Crit’Air, il est maintenant urgent que la Métropole Européenne de Lille définissent une zone de circulation restreinte pour les véhicules polluants en période de crise. En matière de mobilité, elle doit poursuivre le plan bus, accélérer le doublement du Métro et faciliter l’accès aux nombreux parkings relais.

Villeneuve d’Ascq est aussi mobilisée et améliore son bilan carbone (isolation des bâtiments, flotte de véhicules au gaz (GNV), arrêt des produits phytosanitaires, achat d’une électricité 100% verte, développement de prairies fleuries pour favoriser la biodiversité, sanctuarisation des espaces verts…).

Pour aller plus loin, il faudra s’appuyer sur une nouvelle étape de l’Agenda 21 et continuer à penser les usages de la ville de demain.

Lutter contre la pollution nécessite aussi une prise de conscience collective et d’adopter des comportements citoyens !

Victor Burette, Président du Groupe Socialiste

Quel impact du budget de l’Etat sur notre ville ?

Depuis 2012, l’Etat a assaini ses déficits (avec le retour à l’équilibre de la Sécurité sociale), est allé vers une fiscalité plus juste (avec 3 baisses d’impôts consécutives pour des millions de foyers populaires) et plus simple (prélèvement à la source), à sanctuariser nos services publics et la protection sociale.

Dans le même temps, les villes ont été contraintes de participer à cet effort.

Conformément aux engagements, la contribution au redressement des finances publiques pour les villes et les intercommunalités est divisée par deux en 2017 (de 2,06 à 1,03 milliards €).

Deuxième axe, la solidarité des territoires : la péréquation est renforcée à avec une hausse de 180 millions € de la dotation de solidarité urbaine et de 50 millions € pour la politique de la ville.

Troisième axe, sanctuariser l’investissement : Le fonds de soutien à l’investissement local – créé l’an dernier – atteindra 1,2 milliards € en 2017, soit une hausse de 200 millions €.

Alors que Villeneuve d’Ascq s’apprête à débattre de son budget pour 2017, ces nouvelles sont bienvenues.

Victor Burette
Conseiller municipal – Président du Groupe Socialiste